PRIME D'ACTIVITES

La Direction Générale de l'Administration et de la Fonction Publique (DGAFP) a mis sur son site les informations concernant la prime d’activité au 1er janvier 2019.

La Prime d’activité, qui remplace le RSA (revenu de solidarité activité) et la PPE (prime pour l’emploi) est une aide financière qui encourage l’activité professionnelle et soutient le pouvoir d’achat.

Elle est destinée aux personnes d’au moins 18 ans, résidant en France, exerçant une activé professionnelle et percevant des revenus modestes. Tout comme les salariés, les fonctionnaires et les contractuels peuvent donc en bénéficier s’ils remplissent certaines conditions.

La prime est calculée sur la base d’une déclaration trimestrielle.

Le calcul du montant de la prime dépend de la composition du foyer (personne seule, couple, parent isolé) ainsi que le nombre d’enfants à charge (ceux retenus pour l’impôt sur le revenu). L’ensemble des ressources sont prises en compte :
· Revenus du travail et autres revenus ;
· Allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE), allocations familiales, ... ;
· Aides au logement – allocation de logement familial (ALF), allocation de logement sociale (ALS), aide personnalisée au logement (APL) ;
· Avantage en nature si le demandeur est propriétaire de son logement ou logé à titre gratuit.

Les parents isolés bénéficient d’une majoration de la prime.

La prime n’est pas imposable.

Quelque 30% des personnes qui sont éligibles à cette aide ne la réclament pas.

Vous pouvez peut-être en bénéficier ! Vous avez intérêt à le vérifier en utilisant le simulateur sur le site Service.Public.fr.

Attention : si vous y avez droit, vous ne percevez la prime que si vous en faites la demande auprès de la Caisse d’allocations familiales ou directement par internet :

Si avez un numéro d’allocataire de la CAF : Faire la demande ici

Si vous n’avez pas de compte auprès de la CAF : Faire la demande ici

Voir également l’article sur le site CFDT-Fonctions publiques  : Prime d’activité : les fonctionnaires et les agents contractuels y ont droit aussi !

MERCI !

Le 6 décembre, vous avez été nombreux à voter pour les candidat(e)s CFDT aux
élections professionnelles et nous vous en remercions.


En étant plus nombreux à voter qu’il y a 4 ans, vous avez d’abord manifesté votre
volonté de ne pas laisser gagner le découragement ou l’indifférence et au final, de ne
pas laisser les autres décider à votre place de vos conditions de travail.


Par votre mobilisation à l’élection au Comité Technique (52,5%), vous avez apporté une vraie
légitimité à celles et ceux qui auront l’honneur de vous représenter lors de cette nouvelle
mandature.

En apportant de manière importante vos voix à la liste CFDT (65,5%), vous avez exprimé
clairement votre volonté de changement.

Nous vous remercions pour la confiance que vous nous témoignez et prenons la mesure de
vos attentes pour améliorer vos conditions de travail et vous permettre d’évoluer dans un
environnement basé sur la reconnaissance et la considération des agents.

Votre vote nous oblige et nous ferons en sorte, durant ces quatre années, de répondre à
votre attente d’un syndicalisme qui :
vient régulièrement à votre rencontre pour être à votre écoute et rester en phase avec vos
demandes,
cherche à obtenir des résultats par la négociation, en dialoguant et en proposant des
solutions innovantes dans l’intérêt des agents et de notre service au public,
informe au quotidien en toute transparence tant sur les avancées que sur les points
d’achoppement.

Une équipe à votre écoute


Élu(e)s, adhérent(e)s ou sympathisant(e)s CFDT nous partageons une même devise :
« s’engager pour chacun, agir pour tous ». Comme bien souvent et à tous les niveaux
hiérarchiques, les difficultés, les attentes et les espoirs de chacun reflètent une réalité vécue
par tous.

Nous nous engageons à élaborer avec vous, des solutions réalistes que nous défendrons
auprès de l’administration.

Mais notre pertinence sera aussi le fruit de votre engagement à nos côtés, car il ne suffit pas
de désigner ses représentants et se désintéresser ensuite de l’élaboration des revendications
que nous porterons en votre nom !

Mieux encore, en vous syndiquant vous serez à même de prendre toute votre part à la
dynamique que votre vote a contribué à crée

NOTRE PROFESSION DE FOI



VOS CANDIDATS CFDT


ENJEUX DU SCRUTIN

Vous élirez le 6 Décembre prochain vos représentants du personnel pour les 4 prochaines années. Il nous est apparu important de vous rappeler les missions et modalités de fonctionnement des Instances Représentatives du Personnel (IRP) concernées par ce scrutin.

I) POUR LE COMITE TECHNIQUE (CT) : ON VOTE POUR UNE LISTE LOCALE (AU NIVEAU DE LA COMMUNE)
=> LE COMITE TECHNIQUE (CT) traite de tout ce qui est d’ordre collectif et relatif à l’organisation du travail dans la collectivité (organisation et fonctionnement des services, plan de formation, ratios d’avancement de grade, régime indemnitaire…). Cette instance est composée de membres de l’administration, de représentants du personnel et, selon l’ordre du jour, d’experts mandatés. Les résultats obtenus à l’élection du comité technique déterminent le nombre de représentants élus et le temps syndical attribué à chaque organisation syndicale pendant toute la durée de la mandature.

Lorsqu’il y a unanimité des votes des représentants syndicaux contre un sujet porté à l’ordre du jour, le projet doit être retiré. Il sera dès lors présenté à nouveau mais modifié à une prochaine réunion du CT.

=>  LE COMITE D’HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (CHSCT) traite spécifiquement des questions d’hygiène, de sécurité au travail dans la commune. Il a pour mission de participer à l’amélioration des conditions de travail notamment en vue de faciliter l’accès des femmes à tous les emplois et de répondre aux problèmes liés à la maternité. Ce comité contribue à la promotion de la prévention des risques professionnels. Il peut, le cas échéant, proposer des actions pour lutter contre le harcèlement moral ou sexuel au sein de la collectivité.

Les CHSCT sont composés de représentant(e)s désigné(e)s par l’autorité territoriale pour le collège des élu(e)s et par les organisations syndicales représentatives, pour leur collège proportionnellement aux voix obtenues aux élections du CT.


II) POUR LES CAP ou CCP : ON VOTE POUR UNE LISTE INTERDÉPARTEMENTALE (DÉPARTEMENTS 78, 91, 95)
=>  TITULAIRES : LA COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE (CAP) s’intéresse à tout ce qui touche à la carrière individuelle des fonctionnaires ; il y a 3 CAP soit, une par catégorie (A, B et C). Les CAP siègent afin d’étudier et de rendre un avis sur des dossiers et problématiques individuelles d’agents en difficultés et/ou ayant émis un recours gracieux en cas de désaccord avec leur administration.

Les membres élus peuvent être amenés à siéger en Conseil de discipline réuni sous la présidence d’un magistrat où le désir de comprendre et la recherche de la juste sanction au regard des faits reprochés à un(e) collègue l’emportent sur tout le reste.

=>  CONTRACTUELS : LA COMMISSION CONSULTATIVE PARITAIRE (CCP) est établie par catégorie A, B et C. Ces commissions sont consultées pour des décisions individuelles telles que le licenciement, les sanctions disciplinaires, les modalités de reclassement et plus largement sur toute question d’ordre individuel relative à la situation professionnelle des agents non titulaires.

Sont électeurs et éligibles les agents contractuels qui bénéficient d'un contrat à durée indéterminée ou d'un contrat d'une durée minimale de six mois ou d'un contrat reconduit sans interruption depuis au moins six mois. Ses membres sont des agents contractuels élu(e)s sur une liste présentée par une organisation syndicale. En l’absence de liste présentée par les organisations syndicales, les élu(e)s siégeant au sein de ces nouvelles instances seront désigné(es) par tirage au sort ultérieurement (cas des catégories A et B).

Le 6 Décembre, vous voterez pour élire vos représentants au CT (et indirectement au CHSCT) et, selon votre statut, catégorie et grade, pour la CAP ou la CCP.

RESTITUTION 1 CARTE, 1 IDEE


Cher(e)s Collègues,

Nous vous avons consulté durant le mois de septembre afin de vous associer à la préparation des élections professionnelles qui se tiendront le 6 Décembre prochain.

Une restitution s’est tenue lors d’une réunion d’information syndicale le 9 octobre dernier dont vous trouverez ci-dessous les principaux enseignements. Nous vous joignons également quelques éléments sur notre action depuis la création de votre section CFDT, il y a tout juste 3 ans.

60 cartes ont ainsi pu être collectées auprès de l’ensemble des services de la Collectivité représentant au total près de 90 idées.

Vos préoccupations concernent par ordre d’importance : l’organisation du travail (52%), l’ambiance de travail (25%), le pouvoir d’achat (12%), la précarité des emplois (11%).

- Au niveau de l’organisation du travail, sont principalement évoqués : les problèmes de surcharge de travail, le contenu des missions, le suivi du travail, l’aménagement des horaires, des congés et des locaux.

- L’ambiance de travail est un élément essentiel à prendre en compte. Il s’agit surtout d’être reconnu(e) et considéré(e), de bénéficier d’un climat de travail serein, de créer du lien entre services et agents.

- Les agents demandent à bénéficier de revalorisations salariales. Cela repose sur un meilleur traitement de base mais cela nécessite aussi de revoir la question de l’attribution des primes.

- Les agents consultés souhaitent que la politique de recrutement et d’avancement soit réexaminée. Il s’agit de remplacer de manière effective les départs à la retraite, de mettre fin aux emplois précaires, d’assurer une meilleure transparence au niveau des avancements.

Pendant ces 3 années :

50 agents nous ont sollicité pour instruire des questions les concernant

Plus de 40 courriers adressés à la Municipalité (protection sociale complémentaire, bilans sociaux, précarité de la filière animation, dispositif de la loi Sauvadet, CNAS, résorption de l’emploi précaire, protocole d’accord électoral, devoir d’impartialité à l’occasion des élections professionnelles, conversion des droits DIF…).

8 réunions d’informations syndicales organisées (09/11/15, 07/01/16, 02/02/16, 21/06/16, 15/11/16, 06/02/17, 15/05/18, 09/10/18 : Chantier Ressources Humaines, Métiers de l’Animation, ATSEM, RIFSEEP, Restitution 1 carte - 1 idée)

253 agents nous ont témoigné leur confiance dès décembre 2015 en signant une pétition pour un cadre négocié lors du passage aux 1607 heures

Conception et distribution de 25 tracts liés à vos préoccupations quotidiennes et à vos conditions de travail (voir dates et contenu sur notre blog)

A l’initiative de 3 manifestations locales (26/11/15, 14/01/16, 11/02/16) et participation à 2 grèves nationales (13/10/16, 10/10/17)

Participation à l’opération « Non à la campagne de dénigrement des fonctionnaires en Essonne » à Brétigny le 15 Mars 2016

Création d’un blog vous informant de nos actions (lancement en Juin 2016)

Présence effective chaque mois de vos représentants au Conseil Syndical Départemental de l’INTERCO

Participation à l’occasion des élections professionnelles du secteur privé auprès des Toutes Petites Entreprise (TPE) sur notre ville

Contribution au niveau départemental et national de la CFDT à la refonte du cadre d’emploi des ATSEM

Participation à de nombreuses formations syndicales de vos représentants pour mieux vous accompagner au quotidien


Demain, nous nous engageons à tenir compte de vos préoccupations et, fort de vos suffrages, à engager des négociations en ce sens. Nous continuerons également à vous informer régulièrement sur les actions menées.

Le 6 Décembre : Mobilisez-vous en vous rendant aux urnes pour élire vos représentants pour les 4 prochaines années.

NOUS COMPTONS SUR VOUS ET SUR VOTRE CAPACITÉ A MOBILISER AUTOUR DE VOUS !

ENQUÊTE "PARLONS RETRAITES"

UNE ENQUÊTE POUR CONNAÎTRE LA RELATION DES FRANÇAIS AUX RETRAITES


La retraite est un sujet qui concerne tout le monde mais auquel on ne pense que tardivement. Pour connaître les aspirations des Français sur les retraites, leurs espoirs et leurs angoisses, leurs idées et leurs envies, la CFDT a voulu leur donner directement la parole.

Cette enquête, lancée le mardi 12 juin 2018 et qui sera clôturée fin août 2018, s’adresse à tous, actifs et retraités, que l’on n’ait pas encore pensé à la retraite ou qu’on la prépare activement.

Alors que les concertations sur la réforme des retraites débutent, la CFDT s’engage pour ouvrir le débat au plus grand nombre, en partant de la façon dont chacun voudrait vivre, ou vit sa retraite. Objectif ­: sortir des habituels débats anxiogènes et aller au-delà de l’approche paramétrique (âge, durée de cotisation, ...) pour parler du vécu et des attentes de chacun.

Cette immense enquête, inédite par sa forme et son ampleur sur le sujet des retraites, permettra à la CFDT de porter la parole de tous lors des prochaines concertations et de peser dans le débat public. Elle va offrir des informations jusqu’alors inconnues sur le rapport qu’ont les Français à la retraite en posant les questions qu’on ne se pose pas habituellement.

Ces réponses viendront appuyer les propositions de la CFDT et en susciteront de nouvelles.


L’ENQUÊTE UN QUESTIONNAIRE ADAPTÉ À CHACUN

Le questionnaire de Parlons retraites comporte au total 153 questions. Chaque répondant aura un questionnaire personnalisé en fonction de son profil, par exemple un jeune salarié se verra proposé 74 questions, un actif proche de la retraite aura 115 questions et un retraités 92 questions. Ce questionnaire à géométrie variable permet à l’enquête de sonder à la fois les aspirations des plus jeunes générations vis-à-vis du système de retraite, et le vécu des retraités actuels.

Tout au long du questionnaire, chaque répondant est confronté aux réponses des autres participants en découvrant les résultats en temps réel. Il peut également regarder une série de vidéos d’autres personnes répondants à l’enquête et partageant leur point de vue ou témoignage.

Le questionnaire a été conçu pour être rempli très rapidement, de 8 à 15 minutes selon les profils, avec des questions aux formats variés­ : QCM, oui/non, curseur, ... Les participants ont également la possibilité d’enregistrer leur progression, pour pouvoir reprendre le questionnaire plus tard.

Bien entendu, toutes les réponses au questionnaire sont strictement anonymes et confidentielles. Elles seront utilisées uniquement pour les besoins de l’analyse par les chercheurs et la CFDT. La protection de ces données a été une priorité du dispositif.